BACCALAUREAT PROFESSIONNEL
MAINTENANCE DE VEHICULES
option Voitures particulières
en 3 ans

Je tente, à travers ces pages, de partager l'expérience que j'ai acquise (plus de trente ans, quand même...) dans mes différents métiers (mécanicien, technicien et professeur), les connaissances que j'ai accumulées, des techniques et des technologies passées, présentes et "futures" et de la pédagogie appliquée, concrète, raisonnée, assumée.

Donc, le Bac Pro 3 ans...
L'offre de formation en 2009 était la suivante :

1 - Pour les élèves en difficulté en 3ème, ceux qui souhaitait un peu moins d'enseignement général et plus de pratique, le BEP permettait d'acquérir un métier (formation qualifiante), d'acquérir une spécialisation via la mention complémentaire en 1 an, et, éventuellement, de se "relancer" vers des études plus longues comme le Bac Pro ou le Bac STi.
Nous avions 16 heures d'atelier, donc moins d'enseignement général ce qui était bien le but recherché.
Et cela fonctionnait puisque j'ai toujours eu la satisfaction d'avoir pu récupérer des élèves en rupture et de les relancer dans notre système éducatif.
Aujourd'hui, ils se retrouvent en Bac Pro 3 ans, avec un volume d'heures d'enseignement général en hausse constante, et ce la plupart du temps sans connexion avec la formation qui devrait être "motrice", à savoir la formation professionnelle.
Et l'on se demande pourquoi les élèves sont absentéistes, tout en proposant comme solution l'augmentation du volume d'heures d'enseignement... général !
Quant à la considération que l'on apporte à ce Bac Pro... C'est tout simplement consternant.
De plus, tout ce temps est "mangé" par des stages trop longs et improductifs.
Un garage n'est pas un lieu de formation (on n'apprend plus "sur le tas" depuis des décennies dans l'automobile, et c'est pour cela que les concessions envoient leurs ouvriers en formation chez leur constructeur ou à l'ANFA), et encore moins un lieu d'évaluation.

Pour information, l'ouverture du CAP à Cugnot était, à l'origine, destinée aux élèves de BEP en difficulté afin de leur éviter une sortie sans formation.
Et c'est ainsi qu'était ma réponse à la question posée en Conseil d'Administration à l'époque : "Le CAP, pour quels élèves ?" " Pour les nôtres ", et c'est ainsi que je l'avais voté en Conseil d'Administration, ayant reçu l'assurance que ce ne serait pas une section "tout SEGPA"...
Ces élèves en grande difficulté sont aujourd'hui en Bac Pro 3 ans.

Enfin, je propose , depuis des années, l'ouverture d'une mention complémentaire à destination des élèves pour qui l'année de Terminale est l'année de trop, et ils sont nombreux, ce qui me semblerait cohérent si l'on avait comme objectif la formation professionnelle à un métier que la formation comptable à un diplôme.

2 - Pour les élèves de bon niveau, l'ouverture du Bac Pro 3 ans permettait de raccourcir le cursus.
Il 'agissait là, en gros, de 50% des élèves sortis de 3ème qui seraient "montés" en Bac pro sans difficulté particulière.
C'est ainsi qu'a d'ailleurs fonctionné la première année de Bac Pro 3 ans (session 2011), conformément à ce qui nous avait été présenté par l'inspecteur et le proviseur de l'époque, avant que de se déjuger, et c'est ainsi que je l'avais voté en Conseil d'Administration.
Il n'avais jamais été question de la suppression du BEP et du Bac Pro 2 ans.
Cela aurait été tellement... incongru. Et cela l'a été.

Pour les élèves de bon niveau et souhaitant opter pour des études longues (BTS voire plus), le Bac STi offrait l'opportunité de devenir un Technicien Automobile, formation au contenu théorique plus affirmé.
Aujourd'hui, il n'y a plus de formation de technicien automobile dans l'Education Nationale, et ce dans l'indifférence générale, et ces élèves se retrouvent en Bac Pro 3 ans.
Mon expérience professionnelle (30 ans) me permet d'affirmer que ce sont bien toujours les élèves en difficulté qui donnent le rythme de la classe, au détriment de ceux qui auraient sans doute aller plus vite, et plus loin.

Enfin, des élèves de seconde générale en reconversion entrent directement en 1ère Bac Pro.
Le Bac Pro 2 ans 2012 en 800 heurs de formation professionnelle !
Cela démontre le peu de considération que l'on a envers nos métiers.
Un bon niveau en maths et en français ne remplacera jamais l'expérience acquise en formation professionnelle, quelles que soient les impasses faites, et ce surtout dans des métiers à forte culture technique comme le nôtre.

Donc, pour résumer, tout le monde en Bac Pro 3 ans, avec un objectif affiché de réussite obligatoire qui ne peut que s'obtenir par une baisse significative du niveau requis, ce qui se traduira rapidement par une baisse significative du niveau du BTS.
L'orientation de l'accompagnement personnalisé vers la préparation au BTS est une confirmation de ce constat (cf. dossier de rentrée année scolaire 2012-2013).
On peut se demander s'il n'aurait pas été plus judicieux d'adapter l'enseignement professionnel à son public de référence, ce qui reste sa fonction première dans l'Education Nationale, que de vouloir les faire rentrer à tout prix dans un cadre statistique incohérent.

Un filière qui représente un secteur d'avenir (je parle bien ici de maintenance automobile) et où l'emploi des niveau IV et V restera assuré, mérite mieux qu'un seul diplôme.
Nos voitures, présentes et futures, ont toujours des roues, des freins, des échappement, des organes mécaniques.
Les capteurs, s'ils se contrôlent "à la valise", se démontent toujours avec des outils, des mains qui tiennent ces outils, et souvent après un déshabillage purement "mécanique".
De plus avec un parc en constante augmentation, une activité non délocalisable, les débouchés demeurent assurés.
Il est à noter que le parc, en constante progression (+40% entre 1990 et 2012), vieillit, ce qui se comprend quand on sait que le record d'immatriculations date de... 1989, ce qui donne un aperçu intéressant de la compétence des équipes marketing de nos "chers" constructeurs !

Voilà donc une filière technique, qui a besoin de mécaniciens, de spécialistes et de techniciens, qui est sacrifiée, et là le mot est faible, sans qu'aucune raison objective ne puisse être formulée.
Ce devrait, à mon avis, être l'axe prioritaire de l'offre de formation d'un lycée des Métiers de l'Automobile.

3 - Et puis, il y a le tout "apprentissage" préconisé avec force aujourd'hui....
Comment méconnaître à ce point nos métiers, nos élèves, et l'essence même de ce qu'était l'Education Nationale, avant...

Tout cela n'est que le constat, plutôt amer, de ce qu'est devenu l'enseignement professionnel, et l'appréhension de ce qu'il est en train de devenir.
Nos métiers, tous "manuels" qu'ils soient, et ils le sont encore, mériteraient davantage de respect, sinon de reconnaissance.

les métiers

les textes réglementaires

les horaires - les PFE
réglement d'examen

proposition de "référentiel" Bac Pro 3 ans (format pdf)
mise en relation des compétences
structure de la formation en Bac Pro MVA - VP 3 ans, "saison 2010-2011",
évaluation session 2012

Guide pédagogique pour la mise en śuvre du baccalauréat professionnel - Parcours en 3 ans
de l'Académie Nancy-Metz, juin 2009
Organisation pédagogique en classe de seconde professionnelle dans le cadre de la mise en placeexpérimentale du baccalauréat professionnel en 3 ans
de l'Académie de Nice, juin 2008

maintenance automobile et évaluations

évaluation intermédiaire (CAP)


Activités - Tâches professionnelles

ActivitésTâches professionnelles
1. Maintenance périodiqueT1.1 Effectuer les contrôles définis par la procédure
T1.2 Remplacer les sous-ensembles, les éléments, les produits. Ajuster les niveaux
T1.3 Effectuer la mise à jour des indicateurs de maintenance
2. DiagnosticT2.1 Confirmer, constater un dysfonctionnement, une anomalie
T2.2 Identifier les systèmes, les sous-ensembles, les éléments défectueux
T2.3 Proposer des solutions correctives
3. Maintenance correctiveT3.1 Remplacer, réparer les sous-ensembles, les éléments
T3.2 Régler, paramétrer
4. Réception – Restitution du véhiculeT4.1 Prendre en charge le véhicule
T4.2 Restituer le véhicule
T4.3 Proposer une intervention complémentaire ou obligatoire, un service*, un produit*
5. Organisation de la maintenanceT5.1 Approvisionner les sous-ensembles, les éléments, les produits, équipements et outillages
T5.2 Compléter l'ordre de réparation. Préparer une estimation


Tâches professionnellesDescription de la tâcheSituation de débutConditions de réalisationRésultats attendusAutonomie
MoyensLiaisonsRéférences et ressources
A1. Maintenance périodique
T1.1 Effectuer les contrôles définis par la procédure - Identifier la liste des contrôles
- Effectuer les contrôles
- Signaler les anomalies
- Renseigner les documents de suivi du véhicule
Un véhicule en situation de maintenance périodique - Les équipements de protection collective et individuelle
- La tenue de travail adaptée
- Les moyens de protection du véhicule
- Le poste de travail adapté
- Les documents de suivi du véhicule
- L’ordre de réparation
- L’outillage
- Les instruments de contrôles
- Le client
- Les services internes : réception, chef d’atelier, technicien référent
- L’ordre de réparation
- La procédure de contrôle établie
- Le carnet d'entretien du véhicule
- Les notes et documentations techniques du constructeur
- La démarche qualité de l’entreprise
- La procédure s'applique au véhicule identifié
- Tous les contrôles sont effectués dans le respect de la procédure
- Le document de suivi est complété
- Les anomalies ou manquements à la règlementation sont signalés
- Les temps impartis sont respectés
- L’intégrité et la propreté du véhicule sont préservées
- Les règles d'ergonomie, d'hygiène, de santé, de sécurité et de protection de l'environnement sont respectées
- Le poste de travail est maintenu propre et en état, toute anomalie est signalée
Autonomie totaleC1.1
C1.2
C2.1
C3.3
C3.6
T1.2 Remplacer les sous-ensembles, les éléments, les produits. Ajuster les niveaux - Remplacer les sous-ensembles, les éléments, les produits
- Ajuster les niveaux
- Renseigner les documents de suivi du véhicule
Un véhicule en situation de maintenance périodique- Les équipements de protection collective et individuelle
- La tenue de travail adaptée
- Les moyens de protection du véhicule
- Le poste de travail adapté
- Le véhicule
- Les documents de suivi du véhicule
- L’ordre de réparation
- L’outillage
- Les instruments de contrôle et de mesure
- Les sous-ensembles, les éléments et produits à remplacer
- Le client
- Les services internes : réception, chef d’atelier, technicien référent, magasin
- La procédure de contrôle établie
- Le carnet d'entretien du véhicule
- Les notes et documentations techniques du constructeur
- La démarche qualité de l’entreprise
L'intervention est conforme à la procédure
- Les documents de suivi sont complétés et les anomalies signalées
- Les temps impartis sont respectés
- L’intégrité et la propreté du véhicule sont préservées
- Les règles d'ergonomie, d'hygiène, de santé, de sécurité et de protection de l'environnement sont respectées
- Le poste de travail est maintenu propre et en état, toute anomalie est signalée
Autonomie totaleC1.1
C1.2
C2.1
C3.1
C3.6
T1.3 Effectuer la mise à jour des indicateurs de maintenance - Mettre à jour les indicateurs de maintenance
- Compléter les documents de suivi du véhicule
Un véhicule en situation de maintenance périodique effectuée - Les équipements de protection collective et individuelle
- La tenue de travail adaptée
- Les moyens de protection du véhicule
- Le poste de travail adapté
- Le véhicule
- Les documents de suivi du véhicule
- L’ordre de réparation
- Les instruments ou bancs de réinitialisation
- Les services internes : réception, chef d’atelier, technicien référent - La procédure de contrôle établie
- Le carnet d'entretien du véhicule
- Les notes et documentations techniques du constructeur
- La démarche qualité de l’entreprise
- La mise à jour est effectuée dans le respect de la procédure
- Les documents de suivi sont complétés et les anomalies signalées
- Les temps impartis sont respectés
- L’intégrité et la propreté du véhicule sont préservées
- Les règles d'ergonomie, d'hygiène, de santé, de sécurité et de protection de l'environnement sont respectées
- Le poste de travail est maintenu propre et en état et toute anomalie est signalée
Autonomie totaleC1.1
C1.2
C2.1
C3.4
C3.6
2. Diagnostic
T2.1 Confirmer, constater un dysfonctionnement, une anomalie - Réaliser les tests, essais et manipulations
- Constater et confirmer le dysfonctionnement ou l'anomalie.
Un constat ou une plainte du client - Les équipements de protection collective et individuelle
- La tenue de travail adaptée
- Le poste de travail adapté
- Le véhicule
- Les instruments de mesure et de contrôle
- Les dispositifs et outils d'aide au diagnostic
- Les services internes : réception, chef d’atelier, technicien référent
- Le client
- Les banques de données d'informations et la documentation du constructeur
- La notice d'emploi du véhicule
- La démarche qualité de l'entreprise
- Les tests, essais et manipulations sont effectués dans le respect des procédures
- Le dysfonctionnement ou l'anomalie sont confirmés
- L’intégrité et la propreté du véhicule sont préservées
- Les règles d'ergonomie, d'hygiène, de santé, de sécurité et de protection de l'environnement sont respectées
- Le poste de travail est maintenu propre et en état, toute anomalie est signalée
Autonomie totaleC1.1
C1.2
C2.1
C2.2
C2.3
C3.2
C3.3
C3.6
T2.2 Identifier les systèmes, les sous-ensembles, les éléments défectueux - Identifier les mesures et contrôles à effectuer
- Effectuer les mesures et contrôles liés au dysfonctionnement
- Identifier les systèmes, les sous-ensembles ou éléments défectueux
- Rechercher et signaler les éventuelles conséquences du dysfonctionnement
Un dysfonctionnement confirmé - Les équipements de protection collective et individuelle
- La tenue de travail adaptée
- Le poste de travail adapté
- Le véhicule
- Les instruments de mesure et de contrôle,
- Les dispositifs et outils d'aide au diagnostic
- Les plateformes d’aide au diagnostic des constructeurs ou prestataires généralistes
- Les services internes : réception, chef d’atelier, technicien référent
- L'ordre de réparation
- Les banques de données d'informations et la documentation du constructeur
- L’organigramme de la procédure de diagnostic
- La démarche qualité de l'entreprise
- Le choix des mesures et contrôles est pertinent
- Les mesures et contrôles sont réalisés suivant les procédures
- Les systèmes, sous-ensembles ou éléments défectueux sont clairement identifiés et repérés
- Les conséquences du dysfonctionnement sont repérées et signalées
- L’intégrité et la propreté du véhicule sont préservées
- Les règles d'ergonomie, d'hygiène, de santé, de sécurité et de protection de l'environnement sont respectées
- Le poste de travail est maintenu propre et en état, toute anomalie est signalée
Autonomie partielleC1.1
C1.2
C2.1
C2.2
C2.3
C3.2
C3.3
C3.6
T2.3 Proposer des solutions correctives - Définir les solutions correctives économiquement et techniquement réalisables.
- Hiérarchiser et justifier les propositions de remise en conformité
Un dysfonctionnement confirmé
Les sous-ensembles, les éléments défectueux identifiés
- Les banques de données d'informations et la documentation du constructeur - Les services internes : réception, chef d’atelier, technicien référent
- Le client*
- L’expert*
- L'ordre de réparation
- La liste des sous-ensembles, des éléments défectueux
- Les procédures qualité de l'entreprise
- Les solutions correctives proposées sont :
- techniquement et économiquement réalisables ;
- hiérarchisées et justifiées.
VP, VTR Autonomie partielle
Moto Autonomie totale
C1.1
C1.2
C2.2
C2.3
3. Maintenance corrective
T3.1 Remplacer, réparer les sous-ensembles, les éléments - Déposer les sous-ensembles, les éléments en vue d’une réparation ou d’un remplacement
- Réparer ou remplacer les sous-ensembles, les éléments défectueux
- Reposer les sous-ensembles, les éléments
Un véhicule en maintenance corrective - Les équipements de protection collective et individuelle
- La tenue de travail adaptée
- Le poste de travail adapté
- L'outillage standard
- L'outillage spécifique
- Le matériel de levage et de manutention
- Le véhicule
- Les sous-ensembles, les éléments à remplacer
- Les moyens de tri des produits usagés
- Les services internes : réception, chef d’atelier, technicien référent - L'ordre de réparation
- La démarche qualité de l’entreprise
- Les déposes et reposes des sous-ensembles, des éléments sont effectuées dans le respect des procédures
- Les sous-ensembles, les éléments sont remis en conformité dans le respect des procédures
- Les temps impartis sont respectés
- L’intégrité et la propreté du véhicule sont préservées
- Les règles d'ergonomie, d'hygiène, de santé, de sécurité et de protection de l'environnement sont respectées
- Le poste de travail est maintenu propre et en état, toute anomalie est signalée
Autonomie totaleC1.1
C1.2
C2.1
C3.1
C3.6
T3.2 Régler, paramétrer - Identifier la configuration du véhicule
- Régler, paramétrer
Un contrôle périodique, une dépose/repose, un démontage/remontage, une réparation, un remplacement de systèmes, de sous-ensembles ou d'éléments - Les équipements de protection collective et individuelle
- La tenue de travail adaptée
- Le poste de travail adapté
- L'outillage standard
- L'outillage spécifique
- Les outils d’aide au diagnostic, au réglage et de paramétrage
- Le véhicule
- Les systèmes, les sous-ensembles ou les éléments
- Le carnet d’entretien
- Les services internes : réception, chef d’atelier, technicien référent
- Le réseau des concessionnaires et distributeurs
- L'ordre de réparation
- Les procédures de réglage et de paramétrage
- Les banques de données d'informations et la documentation du constructeur
- Les procédures qualité de l'entreprise
- Les systèmes, les sous-ensembles ou les éléments sont réglés en conformité avec les procédures
- Les paramétrages sont adaptés au véhicule identifié
- L’intégrité et la propreté du véhicule sont préservées
- Les règles d'ergonomie, d'hygiène, de santé, de sécurité et de protection de l'environnement sont respectées
- Les temps impartis sont respectés
- Le poste de travail est maintenu propre et en état, toute anomalie est signalée
Autonomie partielleC1.1
C1.2
C2.1
C3.2
C3.3
C3.4
C3.6
4. Réception – Restitution du véhicule
T4.1 Prendre en charge le véhicule - Prendre connaissance de l’ordre de réparation ou de travail
- Identifier le véhicule
- Collecter les données relatives à l'intervention
- Effectuer les contrôles visuels et signaler les défauts
- Protéger le véhicule pour l’intervention prescrite
Un véhicule en situation de maintenance
Un véhicule livré et/ou à livrer (neuf, occasion)*
- Les équipements de protection collective et individuelle
- La tenue de travail adaptée
- Le poste de travail adapté
- Le véhicule
- Les protections du véhicule
- L’ordre de réparation
- Les documents de suivi du véhicule
- L’outillage.
- Les services internes : réception, chef d’atelier, technicien référent
- Le client *
- Le transporteur *
- Les notes techniques, les procédures des constructeurs et/ou de l’entreprise
- La démarche qualité de l’entreprise.
- Les travaux à réaliser sont clairement identifiés
- Les contrôles visuels sont réalisés et les défauts sont signalés
- Toutes les données nécessaires à l'intervention sont collectées
- Le véhicule est préparé à l'intervention
- Le véhicule est "décaissé" * et/ou préparé à la livraison**
Autonomie totaleC1.1
C1.2
C3.3
C3.5
C3.6
T4.2 Restituer le véhicule - Effectuer les contrôles de sécurité
- Compléter les documents de suivi du véhicule
- Expliquer les travaux effectués au chef d’atelier et au client *
- Renseigner l’ordre de réparation ou de travail
Un véhicule après une intervention de maintenance ou dans le cadre d’une livraison véhicule* (neuf, occasion) - Les équipements de protection collective et individuelle
- La tenue de travail adaptée
- Le poste de travail adapté
- Le véhicule
- Les protections du véhicule
- L’ordre de réparation
- Les documents de suivi du véhicule
- Les produits et équipements nécessaires au nettoyage
- Les services internes : réception, chef d’atelier, technicien référent
- Le client *
- Les notes techniques, les procédures des constructeurs et/ou de l’entreprise
- La démarche qualité de l’entreprise
- Les contrôles de sécurité sont effectués, les éventuelles anomalies sont traitées ou signalées
- Les travaux effectués sont clairement expliqués
- Tous les éléments nécessaires à la facturation sont fournis
- Les documents de suivi du véhicule sont complétés
- L’intégrité et la propreté du véhicule sont préservées
Autonomie totaleC1.1
C1.2
C3.3
C3.5
C3.6
T4.3 Proposer une intervention complémentaire ou obligatoire, un service*, un produit* - Proposer une intervention complémentaire ou obligatoire, un service*, un produit*Le véhicule en réception en cours ou en fin d'intervention - Les offres promotionnelles de l’entreprise
- Le véhicule
- Les services internes : réception, chef d’atelier, technicien référent
- Le client*
- L'ordre de réparation
- La règlementation
- La procédure qualité de l'entreprise
- La proposition est correctement formulée et argumentée
- La procédure qualité de l'entreprise est respectée
Autonomie totaleC1.1
C1.2
C3.6
5. Organisation de la maintenance
T5.1 Approvisionner les sous-ensembles, les éléments, les produits, équipements et outillages - Établir et transmettre au service concerné, la liste des sous-ensembles, éléments et produits nécessaires à l'intervention
- Contrôler la conformité des sous-ensembles, éléments et produits reçus
- S'assurer de la disponibilité des équipements et outillages nécessaires à l'intervention
Un remplacement de sous-ensembles, d'éléments, de produits
Une installation d'équipement ou d'accessoires **
- Les outils de communication de l'entreprise
- La tenue de travail adaptée
- Le véhicule
- Le poste de travail adapté
- Le matériel de levage et de manutention
- L'outillage standard et spécifique
- Les moyens de stockage des pièces remplacées et de tri déchets
- Les services internes : réception, chef d’atelier, technicien référent
- Les partenaires externes de l'entreprise
- L'ordre de réparation
- Les références du véhicule
- La planification des travaux
- La liste des sous-ensembles, éléments, équipements * et produits transmise est juste et exhaustive
- Les sous-ensembles, éléments, équipements * et produits reçus sont conformes
- Les équipements et outillages nécessaires sont disponibles et opérationnels
- Les règles d'ergonomie, d'hygiène, de santé, de sécurité et de protection de l'environnement sont respectées
Autonomie totaleC1.1
C1.2
C2.1
C3.6
T5.2 Ouvrir*, compléter l'ordre de réparation. Préparer une estimation, un devis* - Ouvrir*, compléter l'ordre de réparation
- Préparer une estimation de travaux
- Préparer un devis d'intervention*
Une intervention en cours ou en projet - L'ordre de réparation
- Le barème de temps de travail
- Les références des pièces et produits
- Les outils de saisie des informations
- La documentation du constructeur
- Les services internes : réception, chef d’atelier, technicien référent
- Le réceptionnaire
- L'intervention proposée
- L'identification du client et du véhicule
- La procédure qualité de l'entreprise
- L'ordre de réparation est complété à chaque étape de l'intervention
- Le temps de travail nécessaire est estimé en liaison avec le barème
- La liste des pièces et produits est établie
- Le coût de l'intervention est évalué*
- La procédure qualité de l'entreprise est respectée
VP, VTR Autonomie totale
Moto Autonomie partielle
C1.1
C1.2
C2.1
C3.6

* pour l'option motocycles, ** pour les options motocycles et VTR
Technologie Bac Pro MV 2014

L'environnement professionnel

Le véhicule
Connaissance de l'automobile - Les sous-ensembles de l'automobile - Le châssis-carrosserie
La motorisation
Classification des moteurs : Les éléments constitutifs du moteur - Caractéristiques des moteurs
Le fonctionnement du moteur : Le cycle à 4 temps - L'épure de distribution - Les éléments de la distribution
L'équilibrage des moteurs, les ordres de fonctionnement
Le cycle à 2 temps
Les circuits annexes du moteur : Le système de graissage des moteurs - Le refroidissement des moteurs
La carburation : Les combustibles et la combustion - La carburation - Les systèmes d'injection d'essence
L'allumage des moteurs à essence : Principe de l'allumage électrique - Les variations d'avance à l'allumage- Les systèmes d'allumage à impulsions - L'allumage électronique intégral
Les moteurs Diesel : Les systèmes d'injection des moteurs Diesel - Fonctionnement des éléments des systèmes d'injection -
La suralimentation et le rendement des moteurs thermiques
Les périphériques moteur : Le système de charge - Le système de démarrage - Les batteries d'accumulateurs
La transmission
Le système de transmission - L'embrayage - Constitution des boîtes de vitesses à trains parallèles
Principe de fonctionnement des mécanismes démultiplicateurs
Constitution des boîtes de vitesses automatiques à trains épicycloïdaux
Les circuits de commandes des boîtes de vitesses automatiques - La motricité en virage et en tout terrain
La liaison au sol
La suspension : principes - L'amortissement de la suspension - La suspension hydropneumatique Citroën
La direction - La géométrie du train avant - Les pneumatiques
Le freinage
Généralités - Les systèmes de commande du freinage - L'assistance de freinage
Les correcteurs de freinage - Les systèmes antiblocage des roues
Le confort
L'éclairage et la signalisation - La climatisation

Le véhicule - Les véhicules à moteur électrique

La sécurité


Livret de suivi de la formation - Livret de stage

dossier livret de stage

livret de suivi - évaluation

attestations de suivi (CAP-BEP)

évaluation intermédiaire CAP

évaluation finale Bac Pro


Evaluations Bac pro

évaluation EP2

CAP MVA

évaluation E32

Bac Pro MVA

évaluation E33

Bac Pro MVA

référentiel BEP (pdf) - référentiel Bac pro 2 ans (pdf)

correspondance Bac Pro MVA / VMR et niveaux de base G1-G2-G3
Bac Pro Maintenance de Véhicules Automobiles 2004, options Voitures Particulières
et English Technical National Occupational Standards 2005, Vehicle Maintenance and Repair

retour en page pédagogie